A votre arrivée à l'IMM, vous serez accueilli avec bienveillance par notre équipe de secrétaires médicales. Garantes du secret médical, elles vous accompagnerons dans vos démarches administratives. 

 

De la première consultation à la guérison, l'Institut Montpelliérain de la Main et du membre supérieur  prend en charge votre pathologie de la main jusqu'à l'épaule.

 

 

Les chirurgiens de l'institut de la main et du membre supérieur reçoivent du lundi au vendredi sur rendez vous, avec la possibilité de prendre votre rendez-vous en ligne.

 

  • Docteur Bouali AMARA
  • Docteur Suheyla BARTHES
  • Docteur Frédéric DUSSERRE
  • Docteur Gero MEYER ZU RECKENDORF
  • Docteur Jean-Luc ROUX
  • Docteur Manuel VALVERDE

 

Des plages horaires sont aménagées afin de pouvoir répondre à toute demande rapide.

 

 

Les chirurgiens sont conventionnés secteur 2 à honoraires libres.

L'IMM ne pratique pas le tiers payant, munissez-vous de votre carte vitale et d'un moyen de règlement.

 

 

 

 

                                           

 

 

Spécialistes dans la chirurgie : de la main, du poignet, du coude et de l’épaule, ils effectueront un diagnostic précis de votre pathologie.

 

 

Domaines de compétences

  • La chirurgie arthroscopique
  • La microchirurgie
  • La chirurgie des nerfs
  • La chirurgie du sport
  • La chirurgie de l’arthrose
  • La polyarthrite rhumatoïde
  •  

Munissez vous de l'ensemble des examens radiographiques, électromyographiques et biologiques déjà pratiqués par votre médecin généraliste ou par un autre spécialiste.

La consultation dont vous bénéficierez est une consultation privée durant laquelle ne sera présent que le chirurgien, vous même et éventuellement des proches (famille, ami).

L'ensemble des éléments médicaux de cette consultation sera conservé sur support informatique protégé. A la sortie de votre consultation, la secrétaire vous expliquera les différentes procédures administratives, et les différentes réservations concernant votre projet thérapeutique.

S'il est nécessaire de réaliser un pansement le jour même de la consultation, l'ablation de fils de suture, ou un suivi particulier d'une plaie, une infirmière diplômée d'état est disponible en permanence. 

S'il est nécessaire de débuter des séances de rééducation ou la mise en place d'une orthèse sur mesure, les kinésithérapeutes et orthésistes sont disponibles en permanence.

 

 

La préparation de l'intervention chirurgicale

Pour les interventions urgentes ou programmées, nous mettons à votre disposition 4 blocs opératoires dont 2  entièrement dédiés à la chirurgie de la main, et 2 blocs pour la chirurgie de l'épaule.


Première étape

La première est la consultation avec le chirurgien.

A la suite de la  consultation la secrétaire de l'IMM réservera votre chambre pour les hospitalisations, l'heure d'arrivée pour la chirurgie ambulatoire, et éventuellement mettra en route la procédure de demande dans un centre de rééducation si besoin.

Une prise en charge globale incluant les soins infirmiers post-opératoires, la rééducation et l'appareillage peuvent être réalisés au sein même de l'IMM, en fonction de la pathologie.


Deuxième étape

La deuxième est la consultation avec l'anesthésiste. Seules les interventions s'effectuant sous anesthésie locale ne nécessite pas une consultation de pré-anesthésie.

Durant cette consultation, l'anesthésiste envisagera avec vous le type d'anesthésie le plus adapté à votre cas en fonction de l'opération effectuée, mais également en fonction d'antécédents particuliers vous concernant (insuffisance cardiaque). La visite avec les anesthésistes doit s'effectuer minimum 48 heures avant l'intervention (délai médico-légal), en cas de non respect de la procédure, votre intervention sera différée. Ce principe ne s'applique pas aux urgences.

En ce qui concerne la pathologie de la main et du membre supérieur, plus de 90% des anesthésies sont loco-régionales, c'est à dire une anesthésie de l'ensemble du membre, réalisée par injection de produits anesthésiques à la racine du membre sous guidage échographique.

Cette technique présente l'avantage d'éviter une anesthésie générale, et la sensation de réveil difficile. 

Le membre supérieur restera anesthésié durant une période variable de 3 à 6 heures.

 

Intervention en chirurgie ambulatoire

95% des opérations sont réalisées en chirurgie ambulatoire, la sortie s'effectue le jour même.

Votre entrée se fait à l'accueil principal de la Polyclinique Saint-Roch, à jeûn. Les infirmières du service vous informeront du protocole d'hygiène à respecter.

Généralement, le chirurgien vous reverra le lendemain de votre opération, afin de vérifier lui-même le premier pansement, et d'adapter éventuellement le traitement anti-douleur.

Il mettra en place avec vous le protocole des soins infirmiers, de rééducation et éventuellement d'appareillage.


Intervention en hospitalisation complète

L'entrée s'effectue la veille de l'intervention à l'accueil principal de la Polyclinique Saint-Roch, entre 14h00 et 16h00. L'infirmière du service vous informera dès votre arrivée du protocole d'hygiène à respecter.

La sortie s'effectue en général le lendemain ou à 48h de l'intervention, avant 12h00, au bureau de sortie du service.

Le transfert pour les centres de rééducation se fait par VSL, l'infirmière du service dans lequel vous êtes hospitalisé s'occupent des formalités de transfert.

Aprés votre sortie administrative, vous vous présenterez, si nécessaire, au secrétariat de l'institut de la main et du membre supérieur pour récupérer les éventuelles ordonnances, le rendez-vous de contrôle avec le chirurgien ou autres consignes nécessaires pour votre retour à domicile ou centre de rééducation.

Le centre de rééducation

Partie intégrante de la chaîne de soins de la chirurgie de la main, l'équipe de kinésithérapeutes associe de nombreuses techniques complémentaires : mobilisation, physiothérapie (ultrasons, électrothérapie, LPG)

 Les orthésistes améliorent sans cesse, pour votre confort, leurs techniques d’appareillages post-opératoires.
 

Le centre de rééducation se situe au sein même de l'Institut.

 


Il est équipé de tous les appareillages et de toute la technologie permettant une rééducation spécialisée de la main et du membre supérieur : mobilisation passive analytique (arthromoteur d'épaule, de coude et de poignet), traitement des cicatrices par vacuothérapie, ultrasons, desensitisation par vibralgic, stimulation électrique neuromusculaire, postures sur plateaux canadiens, bilans articulaires et neurologiques informatisés.

                                         

Les orthésistes Jean-Claude ROUZAUD et Mylène KIENTZI réalisent les orthèses sur mesure, et organisent d'emblée le programme de rééducation spécialisé adapté à votre pathologie.

 

Le plateau technique de rééducation est équipé de plusieurs arthromoteurs permettant d’obtenir une mobilisation douce et continue en post-opératoire.

 


 

Si vous ne pouvez effectuer votre rééducation sur place,
votre propre kinésithérapeute pourra appeler notre équipe afin d'obtenir des protocoles ou des conseils spécifiques à votre cas.

Existence de réseaux de thérapeutes spécialisés (GEM - GEMMSOR - RESEAU MAIN LR)

 

Consignes des orthèses sur mesure

  Notice d'instructions des orthèses fabriquées sur mesure et des orthèses de série

 

Les infirmières, Barbara et Myriam,  réalisent les pansements post-opératoires adaptés, et le suivi particulier de votre cicatrisation.

Expertes des cicatrisations dirigées, brûlures et infections, elles effectuent des pansements peu encombrants, permettant de mobiliser d’emblée les articulations, et de récupérer le plus rapidement possible votre autonomie.
 

La proximité avec les chirurgiens au sein d'une même unité permet d'optimiser la qualité des soins, et la rapidité d'intervention
 

                                                     

 

Pour toute intervention chirurgicale en hospitalisation complète


Votre entrée se fera la veille de l’intervention entre 14h et 16h à l’accueil principal de la clinique Clémentville. Le personnel vous indiquera dès votre arrivée dans le service, le protocole d’hygiène à respecter.
 

Ne pas oublier dans votre valise :

  • 2 grandes serviettes ou 4 petites (une pour la veille de l'intervention, une pour le jour de l'intervention)
  • 2 gants de toilettes
  • 1 pyjama propre
  • 1 paire de pantoufle propre ou neuve
  • 1 brosse à dent neuve + dentifrice
  • 1 peigne ou une brosse neuve
  • 1 sèche cheveux


Pour toute intervention chirurgicale en ambulatoire

Votre entrée se fera le jour de l’intervention à jeûn, au secrétariat ambulatoire, bâtiment de gauche 2ème étage.
 

La veille de votre entrée en ambulatoire : le matin avant votre entrée :

  • avoir tout retiré : le vernis, les bijoux, les piercings
  • prendre une douche + shampoing avec un savon antiseptique
  • se sécher avec une serviette propre
  • se sécher la tête avec un sèche cheveux
  • mettre des vêtements et sous vêtements propres
  • ne pas marcher pieds nus
  • ne pas vous maquiller
  • n’apportez ni bijou, ni objet de valeur.
  • prévoir des vêtements amples pour les patients opérés du membre supérieur.

 

N’oubliez pas qu’il ne faut ni boire, ni manger, ni fumer à partir de minuit.


Lors de votre entrée dans le service :

  • quittez vos vêtement de ville et sous vêtements
  • revêtir la chemise d’opéré, la charlotte et les surchaussures (petits chaussons en papier blanc)
  • au lit, retirer les prothèses dentaires, auditives, lentilles, lunettes
  • attendre, dans le lit, l’infirmière qui vérifiera la préparation cutanée et réajustera si nécessaire, vous prémédiquera en attendant le brancardier qui vous amène au bloc opératoire.


Lors de votre retour du bloc : le délai de la sortie dépend du type d’anesthésie pratiquée :

  • pour un anesthésie locale (AL) sortie immédiate
  • pour une anesthésie loco-régionale (ALR) environ 1 à 2 heures après votre sortie du bloc
  • pour une anesthésie générale (AG) au moins 2 heures après votre sortie du bloc
  •  

    NB : Quelque soit l’anesthésie prévue, votre sortie peut être retardée et une hospitalisation peut être envisagée.

    Il est donc conseillé de se libérer pour la journée complète.

    Prévoir une personne valide et responsable pour vous accompagner.

    Vous n’êtes pas autorisé à partir seul(e).

     

Information médicale sur l'anesthésie
 

Ce document est destiné à vous informer sur l'anesthésie, ses avantages et ses risques. Nous vous demandons de le lire attentivement, afin de pouvoir donner votre consentement à la procédure anesthésique qui vous sera proposée par le médecin anesthésiste-réanimateur.

Vous pourrez également poser à ce médecin des questions sur cette procédure . Pour les questions relatives à l'acte qui motive l'anesthésie, il appartient au spécialiste de cet acte d'y répondre.
 

Qu'est ce que l'anesthésie

L'anesthésie est un ensemble de techniques qui permet la réalisation d'un acte chirurgical, obstétrical ou médical (endoscopie, radiologie etc...) en supprimant ou en atténuant la douleur.

Il existe deux grands types d'anesthésie :

  • L'anesthésie générale
  • L'anesthésie loco-régionale


L'anesthésie générale est un état comparable au sommeil, produit par l'injection de médicaments, par voie intra-veineuse et/ou par la respiration de vapeurs anesthésiques, à l'aide d'un dispositif approprié.

L'anesthésie loco-régionale permet, par différentes techniques, de n'endormir que la partie de votre corps sur laquelle se déroulera l'opération. Son principe est de bloquer les nerfs de cette région, en injectant à leur proximité un produit anesthésique local.

Une anesthésie générale peut être associée ou devenir nécessaire, notamment en cas d'insuffisance de l'anesthésie loco-régionale.

Toute anesthésie, générale ou loco-régionale, réalisée pour un acte non urgent nécessite une consultation, plusieurs jours à l'avance (48 heures correspondant au délai légal).

Comme l'anesthésie, la consultation pré-anesthésique est effecutée par un médecin anesthésiste-réanimateur. Au cours de la consultation, vous êtes invité(e) à poser les questions que vous jugerez utiles à votre information.

Le choix du type d'anesthésie sera déterminé en fonction de l'acte prévu, de votre état de santé et du résultat des examens complémentaires éventuellement préscrits.

Le choix final relève de la décision et de la responsabilité du médecin anesthésiste-réanimateur qui pratiquera l'anesthésie.


La surveillance pendant l'anesthésie et le réveil

L'anesthésie, quel que soit son type, se déroule dans une salle équipée d'un matériel adéquat, adapté à votre cas et vérifié avant chaque utilisation. Tout ce qui est en contact avec votre corps est à usage unique, soit désinfecté ou stérilisé.

En fin d'intervention, vous serez conduit(e) dans une salle de surveillance  post-interventionnelle (salle de réveil) pour y être surveillé(e) de manière continue avant de regagner votre chambre ou de quitter l'établissement.

Durant l'anesthésie et votre passage en salle de surveillance post-interventionnelle, vous serez pris(e) en charge par un personnel infirmier qualifié, sous la responsabilité d'un médecin anesthésiste-réanimateur.


Les risques de l'anesthésie

Tout acte médical, même conduit avec compétence et dans le respect des données acquises de la science, comporte un risque.

Les conditions actuelles de surveillance de l'anesthésie et de la période de réveil, permettent de dépister rapidement les anomalies et de les traiter.


Information douleur

Vous allez être opéré(e) prochainement, et vous pouvez craindre d'avoir mal aprés l'intervention.

N'hésitez pas à poser à l'ensemble de l'équipe médicale toutes les questions que vous jugerez utiles. Vous recevrez en retour des informations sur les méthodes d'évaluation de la douleur, et sur les traitements les plus adaptés.

Les médecins qui vont s'occuper de vous disposent de médicaments ou de techniques permettant de soulager la douleur post-opératoire. Ils vous en informeront lors de la consultation d'anesthésie et de la visite pré-opératoire. Ces moyens peuvent être utilisés isolément ou en association.

Les principaux médicaments sont les suivants : le parcétamol, les anti-inflammatoires, la morphine ou ses dérivés, les anesthésiques locaux. Selon le médicament, l'administration se réalisera par voie générale, péridurale ou autour des nerfs périphériques.

Une technique nécessitant votre participation peut également vous être proposée. Il s'agit de l'Analgésie Contrôlée par le Patient, également appelée PCA.


Le PCA

Le PCA utilise un appareil que votre médecin programme pour soulager votre douleur et pour vous apporter un maximum de confort. L'appareil est composé d'une seringue ou d'un réservoir qui contient un médicament pour calmer la douleur (le plus souvent de la morphine) et d'un dispositif électronique ou mécanique que vous commandez par un bouton. En appuyant sur le bouton poussoir que vous confiera votre infirmière, vous soulagerez votre douleur vous-même en vous adminstrant votre dose de médicament anti-douleur.


L'évaluation de la douleur

Quelle que soit la technique proposée, une infirmière passera régulièrement pour évaluer votre douleur et s'assurer que vous êtes suffisament soulagé(e). A cette occasion, sachez lui faire part d'éventuelles sensations incofortables (somnolence, nausées, douleur d'estomac, démangeaisons...) et surtout n'oubliez pas de bien signaler toute douleur persistante : ceci permettra d'apporter un traitement à ces désagréments.

Sachez que la morphine est l'antalgique le plus puissant, et qu'elle est utilisée en toute sécurité sans risque de devenir toxicomane.

Ces médicaments peuvent parfois provoquer des effets indésirables : constipation, nausées, vomissements qui seront pris en charge.


Les inconvénients et les risques de l'anesthésie

• Les nausées et les vomissements au réveil sont devenus moins fréquents avec les nouvelles techniques et les nouveaux médicaments. Les accidents liés au passage de vomissements dans les poumons sont trés rares si les consignes de jeûne sont respectées.

• L'introduction d'un tube dans la trachée (intubation) ou dans la gorge (masque de laryngé) pour assurer la respiration pendant l'anesthésie peut provoquer des maux de gorge ou un enrouement passager

• Des traumatismes dentaires sont également possibles. C'est pourquoi il est important que vous signaliez tout appareil ou fragilité dentaire particulière.

• Une rougeur douloureuse au niveau de la veine dans laquelle les produits ont été injectés peut s'observer. Elle disparaît en quelques jours.

• La position prolongée sur la table d'opération peut entraîner des compressions, notamment de certains nerfs, ce qui peut provoquer un engourdissement ou, exceptionnellement, la paralysie d'un bras ou d'une jambe. Dans la majorité des cas, les choses rentrent dans l'ordre en quelques jours ou quelques semaines.

• Des troubles passagers de la mémoire ou une baisse des facultés de concentration peuvent survenir dans les heures suivant l'anesthésie.

• Des complications imprévisibles comportant un risque vital comme une allergie grave, un arrêt cardiaque, une asphyxie, sont extrêmement rares. Quelques cas sont décrits, alors que des centaines d'anesthésies de ce type sont réalisées chaque année.

s'il existe une probabilité que vous soyez transfusé(e) pendant votre opération, vous recevrez une information spécifique sur les techniques et le risque transfusionnels.

Ne pas prendre d'aspirine (acide acetylsalicylique) ou de medicament en contenant 7 jours avant le jour de l'opération.


Organisation du service d'anesthésie

Pour une meilleure organisation des soins et pour augmenter la sécurité, les anesthésistes-réanimateurs travaillent en équipe.

Le médecin qui pratique l'anesthésie n'est pas obligatoirement le même que celui que vous avez rencontré en consultation pré-anesthésique.

Néanmoins, l'anesthésiste-réanimateur consultat a pris la précaution de transmettre votre dossier à son confrère qui vous prend en charge. De même, au cours de la période postopératoire, vous pourrez être amené(e) à rencontrer d'autres membres de l'équipe anesthésie-réanimation.

En cas d'urgence...

L'Institut Montpelliérain de la Main et du Membre Supérieur est membre de la Fédération Européenne des Services d'Urgence Main (FESUM), véritable organe de régulation et de contrôle de qualité des services privés ou publics spécialisés dans la pathologie de la main.

L'appartenance à cette fédération est pour vous un gage de garantie, et de compétence de l'équipe à laquelle vous aller confier votre santé.

 

                                              

Vous serez pris en charge dès votre arrivée par les
médecins spécialisés dans l'accueil des urgences de la main et du membre supérieur .  

  • Docteur Guillaume FAURE
  • Docteur Stéphane LARROQUE
    Docteur Adrien CAREME
  •  

Pour les urgences traumatologiques de la main et du membre supérieur - S.O.S main - Réimplantations - 24 h/24 h et 365 jours par an

vous serez pris en charge par un des 6 chirurgiens  de l'équipe :

 
  • Dr Bouali AMARA
    Dr Suheyla BARTHES
  • Dr Frédéric DUSSERRE
  • Dr Gero MEYER ZU RECKENDORF
  • Dr Jean-Luc ROUX
  • Dr Manuel VALVERDE

 

L'IMM est spécialisé dans la chirurgie de la main et du membre supérieur 

Il pourra s'agir d'une lésion simple ou apparemment bénigne  jusqu'à l'amputation complète de la main 
 Urgences mains et membre supérieur   04 67 067 067 ou 24h/24h 04 67 61 88 00

 

En dehors de nos heures d’ouverture, le service  sera à votre disposition, et fera le nécessaire pour prévenir le chirurgien de garde.

 

Nos conseils utiles en cas d'urgence
 

La réimplantation réussie d'un membre sectionné dépend essentiellement de la rapidité  et de la qualité de la prise en charge et de la conservation du fragment amputé: